4 questions à une apprentie : Anne-Sophie Martyr

La valeur ajoutée de l’apprentissage, ses missions à Payan Bertrand, le bilan de sa première année en alternance, ses conseils pour les futurs apprentis. On fait le point avec Anne-Sophie Martyr.

– Anne-sophie, selon vous, quelle est la valeur ajoutée de la formation en apprentissage par rapport à la formation universitaire traditionnelle  ?

A mes yeux, la formation universitaire manque cruellement de mise en situation. Pour apprendre correctement notre métier, il faut le pratiquer. C’est donc là tout l’intérêt du Master ICONES, formation accessible en alternance.

Quelles sont vos missions en entreprise ?

Mes missions peuvent être très variées selon les demandes et les besoins. A mes yeux, c’est un point fort de mon alternance. J’engrange de l’expérience avec des journées qui ne se ressemblent pas. Concrètement, je réalise des visuels pour le print et le web. Je photographie pour développer la banque d’image de notre entreprise. J’ai également travaillé sur la charte graphique de l’entreprise (modernisation de son logo). Je travaille régulièrement sur le site internet. Je peux aussi effectuer des présentations de produits à l’aide de supports (Powerpoint) conçus par moi-même avec un travail de graphisme.

Quel bilan effectuez-vous de votre première année en alternance ?

Avant d’être alternante, j’ai déjà travaillé dans plusieurs entreprises en tant que salariée. Ce n’est pas ma première expérience professionnelle. Le bilan est positif car je mets en pratique ce que l’on apprend en cours.  Je suis consciente de l’importance des matières enseignées qui seront toujours utiles à un moment donné de la vie professionnelle.

Pouvez-vous prodiguer des conseils pour les étudiants qui souhaitent se lancer dans une formation en apprentissage ?

Il ne faut pas se lancer dans une telle expérience simplement pour s’occuper ou gagner un peu d’argent car cela ne fonctionnera jamais, ni sur le plan universitaire ni sur celui de l’entreprise.

Il faut réellement vouloir apprendre et comprendre.

Selon moi, la meilleure façon de réaliser une bonne alternance est de s’intéresser un maximum au travail que l’on nous demande et essayer de se dépasser dans les limites du possible.

 

Se connecter à  Anne-Sophie Martyr